You are currently browsing the monthly archive for janvier 2007.

 bouddha.jpg

« C’est une perle rare dans ce monde que d’avoir un coeur sans désir »

Bouddha

Publicités

Vous demandiez-vous pourquoi il y avait autant d’écureuils dans Central Park? Jetez un oeil aux glands!

glands.gif

Rien d’étonnant, donc …

Pfiou! Sacrée journée! Je suis super cassé et il me tardait de rentrer.

La première bonne nouvelle est que j’ai mis 24 minutes porte à porte pour aller à Hunter. Super cool.

J’ai commencé la journée avec German 101. Ach! L’une des premières choses que le prof nous a rappelé c’est que nous n’avons pas le droit de manger des frites dans les classes. Apparemment ça arrive souvent, et il est utile de le rappeler!

Le niveau était vraiment trop débutant et le prof m’a proposé d’essayer German 102, le cours du niveau supérieur qu’il donnait juste après. Hop! Deux cours d’allemand de suite. Un peu plus tard dans la soirée, j’ai réussi à faire mon changement et je suis donc en 102, deux fois par semaine.

J’ai dû ensuite filer au cours de piano collectif, dispensé par une vietnamienne énergique et autoritaire. On était une quinzaine et nous avions chacun un piano numérique surmonté d’un Mac géant. Elle nous a distribué des feuilles et elle passait dans les rangs en parlant très fort avec son petit accent : « L’index sur le ré, à mon signal 1-2-3-4 et go!« . Des élèves étaient en panique, ils n’avaient jamais vu un piano de leur vie et on leur demandait de déchiffrer en deux clés et des deux mains, bien sûr.

hunter-passerelles.gif

J’ai enfin terminé la journée par un cours très intéressant d’histoire de la musique. Le prof a une approche du baroque par les arts graphiques, et nous avons donc passé une heure à parler du « David » de Michelangelo, de Bernini, etc … en voyant des photos de Versailles! C’était très sympa.

Le campus est très vivant (19 000 élèves ça fait un brin) et varié: beaucoup d’asiats, de latinos, de blacks, de russes, de japonais, coréens, etc …

Voilà pour mon premier jour. J’essaierai de poster des photos de l’université plus tard.

D’ici là prenez soin de vous … et des autres.

T

Dans le chinois à emporter de la 7ème avenue (vers la 13ème rue), je n’ai pas pu m’empêcher de prendre en photo les consignes de sécurité:

choking.jpg

En français:

« Demander: ‘Etes-vous en train de vous étouffer ?’ […] »

Bien sûr. Un type vient d’avaler son fortune cookie de travers et spontanément on voudrait lui demander s’il en veut un autre … heureusement que la signalétique assure!

Il est 10h11, et nous sommes le 29 janvier. Il a neigé cette nuit, cette première nuit dans mon (notre!) appart. Les radiateurs font un bruit incroyable la nuit, à base de Pschhhhhhhui – Schkalng – Kapeeeeeeeeew. Très intéressant …

L’église d’en face …

Ca c’est la vue d’une des fenêtres du salon cuisine (les photos de l’appart suivent, je suis sacrément en retard sur le blog!). Une autre vue sympa de la fenêtre est la suivante :

 

E&C

 Oui, c’est bien le Chrysler & l’Empire State … Un peu comme si j’avais la vue sur la tour Eiffel ET le Sacré Coeur! 🙂

Je ne vais pas tarder à me préparer et partir à l’université. Aujourd’hui au programme: Allemand, Piano & Histoire de la musique. J’ai beaucoup de temps entre les deux derniers cours, et j’irai certainement consulter les offres d’emploi on campus. J’en profiterai peut-être même pour bosser sur mon CV de serveur pour démarcher les cafés en fin de semaine.

Allez hop!

A tout à l’heure …

T

 

J’ai donc officiellement contacte pres de 60 personnes pour les encourager a regarder un documentaire sur Saddam Hussein … Arte a change sa programmation et je me suis un peu tape la honte 😦

Desole pour les accents absents mais je ne connais pas mes codes ASCII par coeur.

A bientot,

T

Quelques jours sans update. J’attendais d’avoir des choses sympas à raconter. Je vais essayer de faire bref, également !

Ces derniers jours ont été l’occasion de beaucoup de rencontres intéressantes, à commencer par samedi. J’ai déjeuné puis assisté à un showcase de danse contemporaine japonaise avec Natsuki, danseuse de ballet de Tokyo. Deux compagnies se produisaient, et la seconde m’a fait une très forte impression. Elle s’appelle Noism 07, dirigée par Jo Kanamori et la pièce s’appelait « Nina ». Vraiment très émouvant. Beaucoup plus que le Coppelia vu récemment à Bastille …

Natsuki

Je suis également allé voir jouer une des résidentes de l’auberge, Elizabeth Carthew, une chanteuse Australienne, dans un bar très sympa autour d’un feu de bois (Grrrr …).

Les soirées dans la salle commune sont l’occasion de belles conversations avec des gens de toutes les nationalités. Hier soir, nous avons fini cette soirée « Tea in the common room » par un verre et une partie de billard dans un bar voisin (on m’a demandé ma carte d’identité … je fais moins de 21 sans ma pseudo barbe !).

bar

A gauche, Rik Ehmann de Portland, Oregon. Il est praticien en Reïki et Chi Gong, et bientôt en acuponcture. Un type formidable qui nous a raconté qu’il s’occupait des effets lumière sur les tournées de Janis Joplin et des Grateful Dead pendant des années sur la côté ouest ! Plus vers la droite, Thi Lam, une Vietnamienne qui travaille moins de six mois par an en Australie, dans un bar, pour ensuite finir son année en Thaïlande, Chine, USA, Europe … d’auberge en auberge, en ne dépensant quasiment rien … Enfin, Martina, une jeune Argentine qui bosse pour une fondation d’art contemporain à Buenos Aires.

J’ai également fait la connaissance de Jérôme, ténor et pianiste parisien, qui fait ses études à San Francisco. Si je reste suffisamment longtemps ici, j’irai certainement le voir pour faire des récitals (on dit des chacaux ?!) classiques avec lui dans des bars là-bas.

Je vais presque regretter de quitter cet endroit dimanche, mais avec la masse de travail qui m’attend, ce n’est pas une mauvaise chose.

Bon, je mets ça en ligne et je débute ma journée.

Prenez soin de vous … et des autres.

Bises

T

¯Sufjan Stevens « For the Widows in Paradise, For the Fatherless in Ypsilanti »

Crack ! Boum ! Un mythe s’effondre. Je croyais naïvement qu’au pays de Double-You l’internet était gratuit dans les Starbucks. Oualou makash. T-Mobile, opérateur téléphonique, a mis en place des hotspots WIFI mais payants (et pas qu’un peu …).

 

Tant pis. Cela ne m’empêche pas de vivre le moment le plus américain de ma vie. Je travaille sur mon PC dans le Starbucks à l’angle de la 8ème avenue et de la 23ème rue (… off line L !) en sirotant une infusion orange pomme cannelle à 98°C.

 

La journée a été pas mal productive (j’en profite pour préciser un point: je n’ai aucune intention de poster un article tous les jours. Tout est nouveau et mes journées sont très pleines, d’où la fréquence rapprochée de mes posts. Merci de votre compréhension … si, si.). J’ai travaillé sur mon blog ce matin, en finissant mon CV en anglais et une lettre de motivation pour un job sur le campus. Le département des Technologies est à la recherche d’un assistant pour aider les professeurs à intégrer des outils multimédia dans leurs cours. J’ai tartiné et remis ma lettre en mains propres. J’attends une réponse. Puis j’ai déjeuné au self de l’Université (Burger végétarien … la larme à l’œil) avant de rencontrer le Prof. Spicer, le conseiller des Undergrads en musique. Mon inscription est ok et il va même me vendre les bouquins de théorie au prix de gros. L’éditeur lui en laisse toujours chaque année et il souhaite m’en faire profiter. Je devrais économiser $40. Cool.

 

Enfin j’ai fait la queue et la queue et encore la queue pour : obtenir ma facture, payer ma facture (Aaargh) et obtenir un badge étudiant. Tout est dans l’ordre, je n’attends plus que la rentrée.

 

Aujourd’hui c’était la journée de GraduationCommencement ceremony »). L’université était en ébullition. Beaucoup de jeunes étudiants accompagnés de leur parents en robe violette (couleur de Hunter) et chapeau carré version shéshar (sur le côté). C’était sympa à voir.

 

En rentrant dans Chelsea, je me suis acheté un portable T-Mobile (Grrr … si j’avais su !). Je répondrai donc aux appels que l’on voudra bien me passer J sur le :

 

(00 1) 646-897-7509 depuis la France

 

Voilà pour aujourd’hui. Je vais en rester là pour ne pas commencer à lasser les bonnes âmes qui viennent jeter un œil curieux sur mes pérégrinations. Merci à eux. Et merci pour les commentaires, ça fait chaud au cœur (appréciable quand il neige … ah oui … il a neigé).

 

Faîtes attention à vous.

 

Thomas

 

Frank Sinatra « Fly me to the moon – Live » (Cheers bro!)

P.S. : Une connexion gratuite était disponible dans le Starbucks sous le nom de “Rebellion” … comment ne voulez-vous pas vous livrer à la vie ensuite ? J

Je prends quelques heures pour souffler un peu avant de repartir à l’université pour des rendez-vous.

Le vol s’est très bien passé avec ce qui a certainement été l’atterrissage le plus sportif de ma carrière de voyageur aérien. Il y avait beaucoup de vent en arrivant à JFK et l’avion, en touchant le sol, a commencé à chasser latéralement, nous projetant ainsi de droite à gauche. Heureusement que l’on mange peu en avion! Le chef d’équipage a applaudi en espérant susciter des vocations de « claqueurs », mais personne n’a suivi. J’ai bien sûr pensé à ma Môman et me suis dit que j’étais content pour elle qu’elle ne soit pas présente dans cet avion !

Le retour sur Manhattan a été sportif avec près de 60 Kg de bagages mais j’étais dans ma chambre à 20h00. Je la partage avec un anglais, un suédois et un japonais. La dernière fois que je suis venu dans cette auberge, avec Benoît, il y avait déjà un japonais dans notre chambre et je soupçonne la direction de les répartir comme des éléments modérateurs de savoir-vivre. Quand on est en présence de quelqu’un qui s’excuse de se laver les dents trop fort, forcément … ça inspire !

Hier soir, alors que je n’étais aux USA que depuis 24 heures, j’ai déjà visité un appartement dans Astoria, le quartier grec du nord du Queens. Enfin … grec … le Blockbuster n’a pas été rebaptisé Blockbustos, mais pas loin. Beaucoup de restaurants, des salons de thés (baklawaaaaaaaaaaaa J). Enfin très sympa. Quant à l’appart, c’est un 40 m², deux pièces (une chambre avec un King Size et un salon/cuisine/salle à manger) au 4ème étage. Les voisins du dessous sont chanteurs d’opéra. Ca ne s’invente pas. Le loyer fait un peu moins rêver : $ 1200 par mois + gaz, électricité et internet soit près de $1300. J’ai négocié avec le frère de la locataire actuelle, qui s’occupe de sous-louer la piaule de sa sœur. C’est un Suédois. Il ne tiendra pas longtemps face à un Latin. J’attends bien entendu la réponse de Benoît avec qui je partagerai l’endroit …

Samedi il est prévu que nous allions chez Taci, un restaurant italien à vocation lyrique. 4 chanteurs sont embauchés en permanence mais tout le monde peut se lever et chanter entre leurs morceaux. C’est le restaurant préféré de Loretta Corelli (femme du défunt Franco et 27ème incarnation de Belzébuth – sans les cornes). Je suis assez curieux de voir ça. De nombreux élèves de Karen y chantent de temps en temps. Je me lancerai bien un jour.

Veuillez excuser la pauvreté actuelle de ce blog en images, mais je dois trouver un chargeur de batteries pour mon appareil et je n’ai pas eu trop le temps.

Voilà.

Merci de votre temps et à bientôt.

Thomas ¯ « Death is the road to awe » – Clint Mansell / Kronos Quartet / Mogwai (“The fountain” OST)