Aujourd’hui, comme souvent ici, il a fait très froid mais très beau. Encore une lumière superbe. J’étais donc d’humeur pieuse, et je me suis dit que c’était le jour ou jamais pour entamer un pèlerinage … dans Harlem!

mordecau.jpg

Destination la 157ème rue. Le premier arrêt de notre pèlerinage devait nous mener au Trinity Cemeterry. Quelle joie! Quelle excitation! J’étais tellement ému de prendre cette photo :

cimetierre2.jpg

Normalement, vous devez vous demander ce qui m’a pris et vous dire que le beurre de cacahuettes doit commencer à m’obstruer les synapses! Que nenni. Regardez plutôt :

cimetierre1.jpg

Vous voyez? Richie & Margot Tenenbaum descendent le long du mur que je viens juste de vous montrer en photo! Voilà. Mon pèlerinage portait sur les lieux de tournage d’un de mes films culte, l’excellentissime Royal Tenembaums, du mirifique Wes Anderson. Le cimetière est fermé au public et j’ai dû me contenter de prendre quelques photos au travers de la grille. Mais l’émotion y était 😥 !

Quelques blocs plus loin, mon coeur se serrait encore plus alors que nous remontions l’imaginaire « Archer Avenue » (Convent Avenue de son vrai nom) vers la demeure familiale. Puis, simplement, sans quatuor à cordes de Ravel en musique de fond, elle se tenait là, la vieille bâtisse …

maison_tenenbaum.jpg

Ouaouh! Majestueuse et un brin médiévale aussi! Elle semblait complètement abandonnée (les volets intérieurs sont doublés de film plastique), et ça m’a presque fait de la peine. Oui, Maman, peu chère! Puis c’est l’étroitesse de la rue (la 144ème) qui me frappait. Dans le film, la profondeur de champ nous donne l’impression de plus d’espace. Cela revenait presque à tourner dans un mouchoir de poche (ci-dessous pendant le tournage)!

tournage.jpg

J’admets que cela puisse vous paraître farfelu, mais j’étais très content de marcher sur ce trottoir, et de me remémorer certaines scènes du film (Eli Cash qui escalade la façade en caleçon, Pagoda qui monte dans le taxi, etc … 🙂 ). C’est un plaisir simple (et gratuit … cf. le thème d’un prochain article) que je souhaite à tout le monde.

Benoît eût, par bonheur, le temps de prendre une dernière photo de moi avant que les batteries de mon appareil ne rendent l’âme … certainement sous le coup de l’émotion elles aussi!

thomas_maison_tenenbaum.jpg

Mais, mes chers amis, ne vous méprenez pas! Je suis fier d’être un Deneuville!

A bientôt,

T

Publicités