You are currently browsing the monthly archive for octobre 2007.

Une semaine (dernière) chargée en musique!

Mercredi, j’ai joué une pièce au piano dans le cadre du récital mensuel devant un parterre d’étudiants, d’amis et de professeurs. Super top. Ca s’est très bien passé merci (mon début, comme on dit, au piano): pas nerveux, pas de pains, et beaucoup de plaisir … si seulement ça pouvait être pareil pour le chant 😦  Je joins le MP3 ici:

"Pavane de la belle au bois dormant" Maurice Ravel

 L’autre actualité de ce weekend c’est le concert de samedi soir à Carnegie Hall: Ravi et Anoushka Shankar!

ravi.jpg

La scène était très simple: un grand tapis, quelques micros et une estrade basse pour le Pandit. Ravi Shankar n’a pas joué pendant la première partie, seulement dédiée à sa fille (très douée). Il était difficile de juger de sa forme (à Ravi, pas Anoushka) dans les premières minutes de sa performance. Les pièces s’ouvrent généralement pas un Alap lent, arythmique, méditatif, introspectif, qui présente le Raag. Après 45 minutes, chaud mais pas fatigué, la maestro, du haut de ses 87 ans nous a ravi les oreilles (facile). Grande sensibilité, grande agilité, sens de la mélodie, de la modulation, bonne humeur, etc … Incroyable. Un moment très émouvant. Dire qu’il a joué avec George Harrison et Yehudi Menuhin!

 C’est à peu près tout à part ça. Le devoir numéro deux a été distribué en composition et il occupe la majeure partie de mes pensées: au moins 45 mesures en 3/4, 4/4 ou 5/4  en Mode Locrien (arg! seconde diminuée, 5 diminuée … la migraine). Je vous en dirai plus lors du prochain article. Il faut écrire pour 3 ou 4 voix mélodiques. J’ai choisi piano + soprano + trompette + trombone.

 J’y retourne.

Portez-vous bien.

🙂 T

Publicités

En préparant la soirée de vendredi, j’ai passé du temps sur internet et la vérité m’est apparue. Souvenez-vous d’Interstella 5555, pendant visuel de l’album Discovery de Daft Punk réalisé par Leiji Matsumoto (Albator, …): vision futuriste-rétro, vaisseaux spatiaux, sauvetage, etc …

Ajoutez à cela la tête habituelle des deux musiciens:

Daft Punk

Maintenant faîtes la somme … et vous avez:

Rondo Veneziano!

Je sais ça va en choquer plus d’un mais c’est ça la vérité. C’est tout nu, poilu et ça fait mal.

Je suis dégoûté … ils ont tout pompé 😡

Tout d’abord, et après quelques mois d’utilisation, j’ai enfin trouvé la solution pour ajouter un lecteur MP3 sur ce blog! Pas fut fut. Ce post a donc une B.O. :

Cette musique a pour objectif d’illustrer le film que je suis allé voir hier soir: « The Darjeeling Limited« , nouvel opus de Wes Anderson, réalisateur de « La famille Tenebaum« , « Rushmore« , « La vie aquatique« , …

Le pitch :

Francis, Peter et Jack, trois frères qui ne se sont pas parlé depuis un an font un voyage à travers l’Inde afin de renouer le dialogue, sous fond de voyage spirituel.

darjeeling1.jpg

Ca sonne plutôt bien, surtout lorsqu’on connaît le sens de l’image du réalisateur et son regard décalé. Et ben non.

J’ai passé un bon moment car les images de l’Inde sont très belles et il n’y a pas de tentative de traduction. Le spectateur est livré à lui-même face aux différents dialectes rencontrés. En revanche, Wes Anderson commence à se répéter et fait du Wes. On retrouve les mêmes acteurs: Owen Wilson, Jason Schwartzman, Bill Muray, Anjelica Huston qui jouent les mêmes personnages. Un bon moment entre amis, filmé et mis en salle. La présence (nouvelle) d’Adrian Brody et Natalie Portman ne relève que très peu la sauce tant ils se fondent bien dans la trame. En bon Dandy, Wes Anderson, le roi des Hipsters a même affublé les personnages de bagages Marc Jacobs pour Louis Vuitton, détail qui tue! A noter, un court métrage, préambule de 13 minutes à télécharger gratuitement sur iTunes (si vous avez déjà un compte, sinon, il faut donner votre numéro de CB tout de même … Ah … j’aime iTunes 😦 ). Voir Hotel Chevalier.

darjeeling2.jpg

Je ne suis pourtant pas déçu. Je laisse au réalisateur le droit de se planter. Je garde, en revanche, celui de ne pas voir son prochain film en salle (à $12 la place …) et d’attendre sa sortie DVD.

Sortie prévue en France: 9 janvier 2008.


 La véritable surprise de la soirée, je l’ai trouvée dans les toilettes du cinéma! Rien de scabreux ni de scatologique, rassurez-vous chers lecteurs! En effet, les WC étaient équipés du nouveau sèche mains de Dyson, le monsieur qui a révolutionné les aspirateurs. Ca s’appelle l’Air Blade! On met se mains en positions verticales, les pointes vers le sol et on les remonte lentement entre deux lames d’air chaud à très haute pression. En 12 secondes on a les mains sèches. Incroyable. Ajoutez à ça 80% d’énergie dépensée en moins …

 

Plus d’infos sur: http://www.dysonairblade.com

 

A part ça, le froid est revenu à New York et on se prépare un bel hiver. C’est assez drôle de voir à quelle vitesse les gens changent leur garde-robe dès qu’on chute en dessous de 15°C ! Avec quelle hâte ils sortent les bottes, les bonnets, les gants! Ah, la mode et ses saisons.

 

Je vous souhaite à tous une belle semaine!

 

Namaste (une fois n’est pas coutume :))

Bonjour!

Voici la vidéo du premier devoir de composition. Ça parait simple et ça l’est car le cadre était assez rigide: rondes, blanches, noires ou croches – pas de liaison – pas d’accords – pas de modulation – en Majeur ET Mixolydien (ici en Do majeur avec Si b donc) – min 25 mesures.

Le morceau s’appelle: While the Caliph is away (An old Ottoman dance), en francais: Tandis que le Calife est absent (une vieille danse Ottomane).

Cliquez ici.

Merci à Roy Vanegas pour la vidéo.

Lundi 8 octobre, Colombus day … c’est ferié! On fête l’arrivée de Chris en 1492, qui pensait arriver en Inde. Oops. Au programme, grasse matinée, film (« The Life Aquatic with Steve Zissou » – Gretchen et moi préparons la sortie prochaine du nouveau Wes Anderson par une retrospective privée de ses films: Bottle Rocket, Rushmore, The Royal Tenenbaums ), puis musée. Un peu de culture ça réveille.

Après un long moment passé sur internet nous nous sommes décidés pour la Neue Gallery, le musée d’art Allemand et Autrichien (Kunst macht Spaß!) sur la 5ème Ave. Pas très loin de l’université puisque Gretchen et moi devions travailler.

neue1.jpg

Bonne surprise à notre arrivée, le musée est gratuit aujourd’hui! $10 d’économisés! Mauvaise nouvelle … Ils sont en travaux et une seule sale est accessible 😦 Pas grave, on y va quand même. 8 tableaux, torchés en 20 minutes – la culture c’est pas forcément long. Au programme, essentiellement du Egon Schiele et un Klimt (toujours pratique en été … ça y est ? … non ? … pourtant elle est naze …):

klimt.jpg

J’étais assez ému de voir mon premier Klimt en vrai (à moins que j’en ai vu un au MOMA?!?). Enfin. La technique est assez impressionnante et les photos ne rendent que très mal les effets optiques et l’opulence des dorures. Le relief est surprenant. Enfin, Klimt quoi.

Nous ne pensions pas avoir le temps, mais nous sommes tous de même allés nous restaurer (après une si longue expo :P) au Café Sabarsky, un coin d’Europe au coeur de NY, très connu et apprécié ici.

sabarsky.jpg

Très sympa, bonnes pâtisseries (essentiellement à base de chocolat :() et un café qui a l’air bon aussi.

Après une brève promenade dans l’Upper East Side, le temps était venu d’aller à l’Université … fermée aujourd’hui 😦 pas de piano, pas de vocalises 😦

Plus qu’à rentrer à la maison et taper une bafouille sur le blog.

C’est fait.

Portez-vous bien.

T