Plein de stars

Dans la rubrique people, qu’ai-je de bon à vous raconter? Voyons … ça a commencé il y a 3 semaines avec Bang on a Can (littéralement, « tape sur le bidon »). C’est un marathon de musique contemporaine. La dernière édition a commencé le 31 Mai à 18h00 jusqu’au lendemain matin 6h. Je n’y ai passé que quelques heures. Une photo de l’an dernier:


Il y avait beaucoup de beau monde ce soir-là au World Financial Center (à deux pas de ground zero) et nous avons vu Scott Jonhson (compositeur), puis par un concours de circonstances, j’ai été présenté à Steve Reich. Il n’entendra certainement plus jamais parler de moi, mais il a entendu mon nom, mon prénom et il sait que j’étudie la composition. Pour ceux qui ne connaissent pas Mr Reich, voici une photo de lui ainsi qu’un lien vers Piano Phase, une pièce écrite en 1967 interprétée par Peter Aidu:

Il est extrêmement gentil, ce qui n’est pas forcément donné lorsqu’on est l’un des compositeurs américains les plus importants du XXème siècle. Sa pièce Daniel Variations a été jouée a minuit et très appréciée.

A part ça, hier soir, je suis allé au Baryshnikov Arts Center pour un concert gratuit. Le lieu est très très sympa même si le quartier est assez improbable: 37th rue entre 9ème et 10ème avenue – assez paumé, industriel et encerclé de sex shops. L’immeuble récent abrite de somptueux studios de danse convertis en salles de concerts à l’occasion. Un quatuor original venu de Brooklyn a joué une pièce de Philip Glass et a accompagné une chanteuse américaine: Christina Courtin (je n’ai pas été emballé par la performance de la jeune femme, mais certains aimeront peut-être …). Bien sûr, Mikhail Baryshnikov était présent. C’est la deuxième fois que je le croise à New York et il a vraiment un charisme de dingue. Egalement dans la salle, Lou Reed et Laurie Anderson.

Une note pour finir, je mentionne ces gens-là car je trouve ça amusant que ces stars internationales soient si abordables ici. Ceci dit, à Paris c’est un peu pareil. Si vous traînez près du Théâtre des Variétés, il y a de fortes chances que vous rencontriez Olivier Lejeune … 😀

Voilà l’étéééééé-éééééé-ééééé!

Sur un air des Négresses Vertes. Et oui, les fronts sont luisants et les aisselles incertaines. L’été est arrivé à New York. Le thermomètre dépasse les 100 °F (38°C) et je me déplace pourtant avec mon gilet de laine. Pourquoi? Parce que les Américains et leur sens légendaire de la mesure mettent la clim à fond de-par-tout! Je me pèle au bureau, dans les salles de répèt, au supermarché, dans le métro … Et puisqu’il est hors de question que j’attrape un rhume par ce temps-là! Enfin.

Il va donc bientôt être temps d’aller à la mer sur Long Island, Coney Island et de fréquenter les piscines en plein air et gratuites de la ville … Aaah.

A part ça et en vrac, j’ai mis un nouveau morceau en ligne sur mon site (mais j’ai écrit à la terre entière de toute manière) :

http://www.thomasdeneuville.com

Enfin, je vais également changer d’ordinateur. La bouillotte qui me sert de PC actuellement est en train de rendre l’âme. J’ai donc investi dans un DELL acheté au travers de l’université. Dell est le fournisseur des universités de la ville de New York, j’ai donc eu une réduction de plus de $330. Pour le prix d’une entrée de gamme en portable, j’ai un PC de bureau de dingue. Je vais enfin pouvoir travailler sur Sibelius, Dreamweaver et mater un film en même temps 😉

J’espère que tout va bien pour vous et que les grèves ne pourrissent pas trop votre quotidien.

A bientôt,

T

Publicités